BIENVENUE DANS CITY LA VILLE NOIRE

Sachez bien qu'il s'agit d'un forum RPG basé sur un monde vampirique et policier et non autres, inutile de vous inscrire si vous pensez que cela est un forum de discussion. Nous sommes à city en 2019. City, une ville jadis tranquille se voit bousculée par d'innombrables meurtres non élucidés.

Nous demandons 10 lignes de RP Minimum. Nos présentations sont complètes, vous avez 1 semaine pour vous présenter sinon vous serez supprimer ( exception en envoyant un MP aux administrateurs ). Ambiance assurée. Nous recherchons des gens motivés pour jouer Jeff Brodie & Alexander de Lioncourt (URGENT) que vous pourrez retrouver dans la section prédéfinis. Ainsi que plein d'autres, nécessaires pour l'évolution de l'intrigue et du forum.

N'hésitez plus.....Vamp City vous attends !




 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
■ Partez à la découverte de Vamp City
■ N'oubliez pas de signaler vos absences.
■ Prédéfinis (urgent) famille Lioncourt & Famille Besh<
■ Un problème avec le forum MP Elecktra & Sérèna & Sunako & Yusuke
■ Pensez à voter pour le bien-être du forum !

■ Bientôt la fête de la musique dans City ! Plus d'infos
■ Découvre la Trame de l'intrigue
■ Bienvenue à Selene Besh
Un partenariat ?
Le forum est actuellement en reconstruction ( niveau design et prédéfini), merci de votre patience.
& bonne vacance à vous !!

Forum optimisé pour Mozilla
Le staff

Partagez|

Une soirée comme les autres? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

avatar








MessageSujet: Une soirée comme les autres? [Libre] Dim 14 Juin - 16:33

  • J'arrivais vers 19H00, heure où je commence mon service. Le gérant avait eu la gentillesse de faire commencer mon service plus tard que les autres pour pouvoir trouver le temps de travailler mes cours. Lui aussi avait une fille dans le même cas que moi alors il savait ce que c'était.

    Cependant je finissais plus tard...sa gentillesse avait ses limites comme tout patron qui se respect. Je faisais donc la fermeture. Etant nouvelle c'était obligatoire que je fasse les corvées les plus dures et crades. Enfin du moment que je pouvais gagner de l'argent cela ne me posait pas de problème. Ma vie n'avait jamais été reluisante alors un peu plus ou un peu moins. Heureusement que parmi les clients il y en avait que j'aimais bien, des habitués qui, après le travail, venait se détendre ici.

    Je n'étais pas particulièrement bavarde mais j'étais tout de même apprécié...allez savoir pourquoi! Cela n'empêchait pas cependant qu'un jeune homme trop aventureux se permette de temps en temps d'avoir des gestes déplacés à mon égard...je haïssais mon boulot en fin de compte lorsque cela se produisait. L'envie de lui enfoncer sa girafe de 5 litres de bière dans le fond du gosier s'avérait être terriblement tentant. Mais que pouvais-je faire sans risquer de me voir mise à la porte pour faute professionnelle?

    Il y avait trop de risque alors je subissais en silence...heureusement que cela ne se produisait pas tout les jours! Nous étions jeudi soir et il y avait un peu plus de clients que le reste de la semaine. Parce que nous étions presque la fin de semaine alors les jeunes gens se laissent beaucoup plus aller.

    Je me dirigeais vers les petits vestiaires afin de revêtir mon uniforme de serveuse. Je l'aimais bien, il était de couleur rouge et noir...un petit chemisier et une petite jupe d'écolière. Il ne nous manquait plus que les patins à roulettes et nous étions un parfais cliché de la serveuse américaine des années 60. Ce qui était un avantage lorsque les serveuses étaient menues comme moi, cela nous donnait un air enfantin qui plaisait pas mal. En revanche pour celle qui était un peu plus en chaire, l'uniforme était plus couvrant, et beaucoup plus classe que le nôtre.


    "Salut les filles."

    Dis-je d'un ton calme malgré l'agitation qui régnait dans l'assistance. Notre doyenne me reprochait encore d'être trop détendu. Mais à quoi cela pouvait bien servir d'être toujours stressé? A par nous faire des cheveux blancs avant l'âge et nous faire crever avant l'heure?
    Géraldine qu'elle s'appelle...elle travail dans ce var depuis une quinzaine d'années. Je ne sais pas comment elle a fait pour tenir sans s'empoisonner les veines mais elle semble tenir bon. Géraldine est l'assistante du gérant et elle me fait plus pensée à une tenancière de bordel plutôt qu'à une employée de bar.
    Je l'aime bien malgré tout, elle est cool malgré les apparences. C'est une femme qui a le don de vous balancer vos quatre vérités en pleine tronche sans que vous vous y attendiez.

    Elle est un peu comme moi en fait...mes autres collègues de travail ne l'apprécient pas beaucoup. Evidemment...elles ne sont pas habituées à avoir quelqu'un de franc en face d'elles. Moi je préfère cela plutôt que l'hypocrisie. Au moins on sait à quoi s'attendre avec elle! Il n'y a que comme cela qu'on peut faire du bon boulot je trouve.
    Ma tenancière de bordel...on c'est bien crêpé le chignon ensemble parce que je lui disais toujours le fond de ma pensé. On s'engueulait un bon coup et après c'était fini...il n'y avait jamais de rancune.


    Géraldine: "Bon aller magnez vos petits culs là on a des clients qui attendent!"

    Et voila...ça c'est Géraldine...pas distinguée pour deux sous mais quelqu'un de juste. Je me lève et bois un peu d'eau pour tenir. Puis je réapparais devant le comptoir. Je salut mes premiers clients et sert leur commande...j'espère qu'il n'y aura pas que des imbéciles qui ne savent pas se tenir ce soir!

    "Bonsoir, qu'est-ce que je vous sert?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar








MessageSujet: Re: Une soirée comme les autres? [Libre] Jeu 25 Juin - 11:39

    First night in a new town.


    Ma première soirée dans ma nouvelle ville était enfin arrivée. J'avais passé ma journée à courir à droite et à gauche pour pouvoir prendre mes marques dans cet endroit.

    J'étais arrivée le matin même à la gare, vêtue de mon long trench coat beige que j'affectionne tant. J'avais un col roulé bleu et un jean, ainsi qu'un petite paire de bottines. Et pour tout bagages, un grand sac de voyage bleu qui contenait toutes mes maigres affaires. Je ne possédait que peu de choses, j'avais fuis si précipitamment de chez moi après ma maladie, que je n'avais pris que le stricte nécessaire: quelques vêtements, de l'argent et mes vinyles. Ah mes vinyles... Trésor précieux d'une époque désormais révolue. Trésor, que je ne pouvais me permettre de laisser derrière moi. La musique des soixante était réellement la meilleure qu'il été donné d'entendre, je possédais un nombre incalculables de souvenirs liés à ces vinyles. Mon précieux, comme dirait l'autre.

    Avant de venir dans cette nouvelle ville, j'avais loué sur internet un appartement. Ah internet, quelle invention fantastique! Pour une vieille femme comme moi, qui avait connu le temps de la télévision en noir et blanc et à chaine unique, cette invention était tout simplement formidable. Rendez-vous compte: d'un seul clic, vous pouvez tout faire, tout trouver! Non, vraiment c'était merveilleux.

    J'arrivais donc en premier à mon appartement. Heureusement, il était tel que l'annonce le décrivais et j'en fut soulagée. Il était meublé et grand, il était donc possible pour moi de faire une collocation, histoire de partager le loyer. Posant son sac sur le sol, je me dirigeait vers la grande fenêtre du salon. Soupirant, tous mes espoirs pour cette nouvelle vie me revinrent à l'esprit. Moi qui voulait tant m'établir, avais-je enfin trouvé l'endroit qui me le permettait?

    Dans l'après midi, je me consacrais à la recherche d'emplois. Vaste tâche lorsque vous êtes une éternelle étudiante de 69 ans qui n'a jamais travaillé. Mais j'avais grandement besoin d'argent car mes maigres économies avaient été bien entamées par mon billet de train. Je trouvais finalement un emplois non qualifié de vendeuse dans un magasin de vêtement. Rien de bien passionnant mais tant que ça permettait de vivre...

    ***


    Et voila comme une journée se déroule aussi vite. Il est à présent 18h30 et je marche au hasard des rues de City. La ville est animée par une foule d'étudiants. On est jeudi soir, soirée des étudiants et des excès en tout genre. J'irais m'inscrire à l'université demain. J'aimais apprendre et ce, depuis toujours.

    Je finis par repérer un bar où l'agitation semble un peu plus vive que chez les autres. Pour quelqu'un qui comme n'aime la solitude et le silence qu'à très petite dose, c'était tout simplement parfait. Je n'étais pas de ces personnes qui étaient mal à l'aise à aller dans un bar ou au restaurant tous seuls. Au contraire, cela est parfois bénéfique.

    Le carillon sonne alors que je pousse la porte. La bar est bien remplit déjà mais je repère dans le fond de la salle, une table encore inoccupée. Jouant des coudes pour me faufiler au travers de la foule des badauds, je finis par y arriver. J'enlève alors mon trench, m'assoie et saisis la carte des boissons.

    A peine avais-je ouvert la carte, qu'une voix féminine me demanda ce que je voulais boire. Je tournais le regard vers mon interlocutrice: une jeune fille blonde qui semblait bien jeune dans cet uniforme d'écolière. C'est avec mon air froid et distant habituel que je lui répondis.

    Un Bloody Mary, s'il vous plait.

    Bloody Mary. Un cocktail au nom si appétissant. Mon cocktail favoris, cela va sans dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar








MessageSujet: Re: Une soirée comme les autres? [Libre] Dim 28 Juin - 16:44

Il n'y avait pas encore grand monde...nous n'étions qu'en début de soirée et pour le moment le rythme n'était pas trop soutenu. Cela nous permettait de pouvoir discuter un peu avec les clients.

Cette cliente justement à qui je demandais ce que je pouvais lui servir me proposa un Bloody Mary. J'en avais déjà préparé pas mal depuis que j'étais là mais je ne comprenais toujours pas ce qui pouvait pousser les gens à aimer l'alcool. Personnellement j'avais déjà goûté et je trouvais cela infecte. Après il y a toujours ceux qui disent que cela est pour les adultes et non les fillettes.

Cela me faisait doucement sourire...depuis ma naissance je n'étais plus une fillette...j'avais déjà goûté à beaucoup plus de substances illicites que tous les alcooliques qui fréquentaient ce bar minable.
Je suis née dépendante...je faisais déjà des syndromes de manque alors que je n'avais même pas encore ouvert les yeux.

Mais bon...à tout ça je n'avais rien à dire. Chacun était assez grand pour faire ce qu'il voulait. Moi je me contentais de servir les gens et toucher ma paye à la fin du mois un point c'est tout.
Je préparais donc le Bloody Mary de la demoiselle. D'ailleurs en parlant de cette dernière, je ne l'avais encore jamais vue dans le coin. Peut-être une nouvelle arrivante?
J'avais la mine fermée ce soir, j'étais fatiguée. Depuis le début de la semaine j'avais fais la fermeture du bar et il fallait que j'aille en cours le lendemain...Je n'étais pas surhumaine non plus!
D'ailleurs Géraldine remarqua cela et vint me glisser à l'oreille:


"Sourit un peu sinon tu vas faire fuir les clients."

Je fis un effort surhumain pour ne pas avoir envie de lui coller la tête dans un verre. Elle m'énervait à m'obliger à faire des trucs que je n'aimais pas faire.
Oui je suis quelqu'un de plutôt violent, froid, asociale...je hais le monde et le monde me hais comme ça les choses sont simples.
Je déteste nos vies d'humains misérables...toujours là à trimer pour avoir quelques miettes.

Je décidais de sourire comme elle me l'avait demandé...un sourire faut et sans joie, cela ressemblait plus à une grimace qu'autre chose. Finalement je trouvais que ma conduite était plus hypocrite qu'autre chose alors je décidais de m'adresser clairement à ma cliente qui était devant moi:


"Est-ce que cela va vous empêcher de boire votre verre si je ne souris pas?"

Comme ça les choses seraient claires...Je détestais les comportements faux alors pas question de manquer à mes principes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé










MessageSujet: Re: Une soirée comme les autres? [Libre]

Revenir en haut Aller en bas
 

Une soirée comme les autres? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AUTRES :: SUJETS TERMINES-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit