BIENVENUE DANS CITY LA VILLE NOIRE

Sachez bien qu'il s'agit d'un forum RPG basé sur un monde vampirique et policier et non autres, inutile de vous inscrire si vous pensez que cela est un forum de discussion. Nous sommes à city en 2019. City, une ville jadis tranquille se voit bousculée par d'innombrables meurtres non élucidés.

Nous demandons 10 lignes de RP Minimum. Nos présentations sont complètes, vous avez 1 semaine pour vous présenter sinon vous serez supprimer ( exception en envoyant un MP aux administrateurs ). Ambiance assurée. Nous recherchons des gens motivés pour jouer Jeff Brodie & Alexander de Lioncourt (URGENT) que vous pourrez retrouver dans la section prédéfinis. Ainsi que plein d'autres, nécessaires pour l'évolution de l'intrigue et du forum.

N'hésitez plus.....Vamp City vous attends !




 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
■ Partez à la découverte de Vamp City
■ N'oubliez pas de signaler vos absences.
■ Prédéfinis (urgent) famille Lioncourt & Famille Besh<
■ Un problème avec le forum MP Elecktra & Sérèna & Sunako & Yusuke
■ Pensez à voter pour le bien-être du forum !

■ Bientôt la fête de la musique dans City ! Plus d'infos
■ Découvre la Trame de l'intrigue
■ Bienvenue à Selene Besh
Un partenariat ?
Le forum est actuellement en reconstruction ( niveau design et prédéfini), merci de votre patience.
& bonne vacance à vous !!

Forum optimisé pour Mozilla
Le staff

Partagez|

Strange night (Pv Sérèna et Ezequiel )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Elecktra Summer
 I can almost see your smile Feel    the warmth of your embrace

avatar



● Copyright : (c)GM* -Artistic

● Age : 30

● MODIFY ? : Oui, j'ai fait la mutation

● JOB : Tueuse à gage

● LOGEMENT : Dans mon appartement

● YOUR FEAR ? : Te perdre ...

● YOUR DREAM ? : Mon âme en paix ?


MY LIFE
● A SECRET ?: ...Pourquoi le dire ?
● BOOK OF THE CHARACTERE:




MessageSujet: Strange night (Pv Sérèna et Ezequiel ) Sam 27 Fév - 3:24

23h30 : Je suis vraiment d'une humeur massacrante aujourd'hui, j'ai failli rater cette satanée mission où on me demandait de trouver un dossier bien précis et tuer la personne qui les avait en main. Celui-ci (le dossier non?) révélant de nombreuses choses que les mortels ne devraient pas savoir pour leur simple survie. Bref, le mec en question était partie aux toilettes, donc j'en ai profité pour aller prendre le dossier, mais, je sais que quelqu'un a essayé de me mettre les bâtons dans les roues, vu que le gars est revenu en courant accompagné, j'ai dû sauter par la fenêtre pour ne pas me faire attraper. Mais, par chance j'avais réussi à prendre le dossier au dernier moment, franchement je ne sais pas ce que j'ai en ce moment, mais ce n'est pas possible je dois avoir la poisse.

Bref, passons c'était une mauvaise... non disons une très mauvaise journée, bref j'avais de quoi me prendre la tête entre mon travail ou en ce moment je ne faisais que des gaffes et Ezequiel encore qui me prenait la plupart de mes pensées. C'était génial, même mes coéquipiers me demandaient si j'allais bien. Je n'aurais jamais dû rentrer chez moi cette fameuse nuit où j'ai rencontré mon cher et tendre Ezequiel. J'avoue que cela m'avait pas mal affectée durant les jours qui ont suivi.

23h50 : Je suis enfin rentrée chez moi, je ne savais pas ce que j'avais l'intention de faire dans les heures qui suivraient, mais je savais que pour le moment j'allais me reposer. Je posai mes clefs d'appartements sur le petit meuble que j'avais acheté dans un marché aux puces d'objets antiques. J'avoue que j'appréciais son visuel, j'avais l'impression de me retrouver dans une époque qui était la mienne et non celle-ci. Je m'avançai devant le frigo comme toute heure la faim se faisait sentir, j'avais de la chance que mon patron me fasse livrer tous les jours des paquets de sang, que je mettais dans le frigo pour ensuite les réchauffer au micro-onde. Je ne me suis jamais demandé où ils s'étaient procurés ce sang cela dit et parfois je ne préférais pas le savoir.

Je me dirigeai vers la télé et l'allumai, comme à toutes heures la rediffusion des infos venait de commencer et devinez de quoi ils parlaient? d'une personne ayant fait intrusion dans le bureau d'un associé du maire de la ville. Et beh bravo c'était moi, demain j'allais me faire incendier par mon patron pour tout se remue-ménage. Je soupirai, même avec cette histoire mes pensées se tournaient vers Ezequiel, bon j'avoue il avait le don de traumatiser les jeunes filles avec sa beauté et son caractère charismatique et mystérieux.

00h00 : Bon, il était temps de prendre un peu l'air je posai ma tasse de sang sur le bord de la petite table devant moi et pris mes clefs. Je ne savais pas vraiment où j'allais aller, mais ce qui était sûr, c'est qu'après avoir vu de telles informations je préférais m'aérer l'esprit. En scelle sur ma moto, je décidai enfin de ma destination, un petit tour au parc ne me ferait pas de mal et c'était un bon moyen d'admirer l'immense parc naturel. Je me garai et me dirigeai vers l'entrée, je me fondais dans l'obscurité grandissante qu'offraient les arbres.

Enfin j'arrivai au parc pour enfant, je me rappelai des moments passés avec Haron au niveau de la fontaine, décrochant un sourire en pensant aux moments passés en sa compagnie. Je me posais sur une balançoire, quoi je ne suis pas grosse au point de la faire casser. J'admirais la vue de cet immense parc dans l'obscurité et avec quelques éclaircies dans certains endroits qu'offraient certains lampadaires et les étoiles dans le ciel. Je me balançais assez pour me sentir bercée, ce qui me replongea dans mes pensées, oui bon j'avoue je suis une grande rêveuse. Ce fut une erreur, car je n'eus pas le temps de réagir qu'une personne s'approchait en grand pas dans ma direction.



Ezequiel Darling forever, love you
Copyright Avatar Soft Hemingway



    Dernière édition par Elecktra Summer le Lun 17 Mai - 2:45, édité 1 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://vamp-city.forum2ouf.com
    Serena C. Wolfe
    Queen Of Night • Si j'étais la méchante dans l'histoire ?

    avatar



    ● Copyright : ©CHERRYLIPS & © freeze

    ● Age : 27

    ● MODIFY ? : Elle a volontairement contracté le virus. Ne voulant plus vivre dans l'ombre.

    ● JOB : Elle est pas la cigale dans la fameuse fable.

    ● LOGEMENT : Pour l'instant sans logement.

    ● YOUR FEAR ? : Un peur de perdre à nouveau une personne cher.

    ● YOUR DREAM ? : Un rêve qu'un mort ressuscite ?
    Elle en a aucun pour l'instant.


    MY LIFE
    ● A SECRET ?: C'est un secret!
    ● BOOK OF THE CHARACTERE:




    MessageSujet: Re: Strange night (Pv Sérèna et Ezequiel ) Dim 28 Fév - 0:51

    Comment on pouvait s’amuser la journée ?

    C’était assez simple, une journée ordinaire entrain de s’amuser dans les bibliothèques, au Starbuck, une journée bizarrement normale, sauf si on oubliait le fait qu’elle soit une vampire. Comme ce mot sonnait bien dans les oreilles de la « jeune » femme. Elle avait réfléchi un moment même à quitté la ville pour refaire une vie plus loin, autre part, mais son envie de venger sa mère, qui était si fragile, l’obsédait. Comment son oncle aurait pu laisser comme ça, sa famille, pour quelle raison il était parti, n’assumant pas la mort de cette femme ? Peut-être que Serena recherchait des réponses à ses questions tout simplement.

    Le soir était si vite arrivé.

    Comme d’habitude, la jeune femme attendait l’arrivée de la nuit avec impatience, n’ayant pas de maison ou rentrer. Son envie de profiter de la nuit était toujours plus forte, sans conviction, sans contrainte. Elle vivait le jour au jour ou plutôt la nuit à la nuit. Chaque minute était vraiment spécial, le moindre détail. Un restaurant, un jeune homme avait réussi à la séduire pour aller tenter le diable et l’empoisonnement, enfin. Ce n’était pas une salade qui allait la tuer. Serena n’était pas folle, de toute façon, une soirée des plus normales. Elle avait trouvé une petite technique, pour les petites choses. L’homme était arrivé en avance pour l’accueillir. Ils s’installèrent à une table pour un petit diner en tête à tête quoi que finalement, même pas le temps de toucher à un goutte de son verre. Ses charmes avaient déjà opérer. Son pied caressant le siens sous la table pour remonter un peu et le tour était joué.

    Miam, miam.

    Main dans la main, il l’avait conduit chez lui. Serena était de plus en plus excitée pour gouter son sang et lui pour passer au lit sûrement ? Elle s’en fichait un peu. Un peu de bon temps, peut-être qu’elle le laisserait vivant après une hypnose. Il aurait tout oublié ou l’assommer et le mettre au milieu d’une rue. Il croirait en un rêve. Oh, oui, l’assommait et lui faire croire à un rêve ? Un sourire doux sur les lèvres de la reine de la nuit, c’était parti pour comment dire du bon temps un peu. Ils n’avaient pas franchi le pied de la porte qu’une danse commença.

    Une vieille horloge sonna les 23h00, Serena mit sa tête sur le torse de l’homme avec un cœur qui battait toujours. Elle se mit un peu sur lui, pour l’embrasser sur le ventre en remontant jusqu’au cou, le mordant. L’homme ne remarqua pas tout de suite qu’elle l’avait mordu. Il paniqua un moment pour essayer de comprendre. Il avait failli crier mais un doigt sur sa bouche en le fixant dans les yeux et ils avaient compris, se soumissant sachant qu’il ne pouvait rien faire contre un mythe. Sa réaction était presque choquante. Finalement, elle ne savait pas si elle devait le tuer ou encore le laisser vivre. Ses lèvres retouchèrent où elle l’avait mordu, pour continuer de boire. Son cœur ralentissait de plus en plus, devenant presque irrégulier.

    Serena savait que si elle allait plus loin. L’homme allait mourir. L’être de la nuit se leva pour laisser l’homme dans les pommes reprendre connaissance sans qu’elle soit là. Il ne raconterait rien de toute façon. Bizarrement, c’était bizarre. Elle était de bonne humeur, une journée presque normale. Elle se rhabilla de ses jeans et d’une chemise avec un corsaire noir par-dessus, un mélange d’aujourd’hui et d’avant.


    Fuyant l’appartement.

    Ses jambes l’avaient porté dans un parc, voulant le traverser pour partir plutôt et oublier cette journée qui ressemblait trop à une vie normale, qui n’était pas sa vie, elle qui avait passait presque toute sa vie à tuer. Elle avait presque oublié cet chaleur humaine qu’elle aimait temps finalement. Un regard bref, Serena découvrit une femme sur une balançoire, s’arrêtant net. Elle n’attendait pas son cœur. Sa déduction lui dit que c’était un vampire. Le choix de continuer ou de passer son chemin pour aller à sa rencontre, mais quelque chose la choqua. Elle était presque comme cette femme que sa mère lui avait montrée. Elle s’approcha avec des grandes enjambées pour confirmer ce que sa vision lui disait, ne voulant pas y croire. Ce n’était pas possible. Si c’était elle, le même visage. Une pulsion de haine la poussa, l’envie de lui sautait au coup de la découper était dans sa tête et prenait toute ses pensées. C’était pour une femme comme elle ou elle-même que son oncle était parti et avait oublié sa famille. Elle revoyait le portait de son oncle qui l’intriguait et sa mère qui lui faisait temps de mérite. Serena ne savait pas si elle devait parler ou dire quoi ce soit. Il y avait juste se regard haineux.


      You plead with me, shout, scream, tell me I'm staying
      I know I know I know.
      I'm still your love.
      Back from the last place that I wanted to fake you.
      Laugh with me, shout, scream, now tell me you're staying.
      I know I know I know.
      You're still my love.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Elecktra Summer
     I can almost see your smile Feel    the warmth of your embrace

    avatar



    ● Copyright : (c)GM* -Artistic

    ● Age : 30

    ● MODIFY ? : Oui, j'ai fait la mutation

    ● JOB : Tueuse à gage

    ● LOGEMENT : Dans mon appartement

    ● YOUR FEAR ? : Te perdre ...

    ● YOUR DREAM ? : Mon âme en paix ?


    MY LIFE
    ● A SECRET ?: ...Pourquoi le dire ?
    ● BOOK OF THE CHARACTERE:




    MessageSujet: Re: Strange night (Pv Sérèna et Ezequiel ) Dim 7 Mar - 2:25

    Bah dis donc, je venais de me faire tuer du regard sans aucune raison, bon alors ou cette fille est carrément dérangée pour ne pas dire « tarée», bonne à enfermer, où elle a vraiment la haine envers une personne, qui doit me ressembler, mince ce n'est pas une raison pour jeter un tel regard à une personne qu'on ne connait même pas. Je soutenais son regard, bah quoi je n'allais vraiment pas baisser mon regard pour la demoiselle qui veut me tuer avec ses yeux revolver. Je me mis à sourire, bah c'était trop drôle je venais de me chanter dans la tête, une chanson de Marc Lavoine cela fait bien des années qu'elle était sortie, mais cela ne m'empêcha pas de pouffer de rire. J'essayais de retenir mon fou rire, histoire quelle ne pense pas que je moque d'elle avec son regard noir carnassier.

    « Elle a les yeux revolver, elle a le regard qui tue
    Elle a tiré la première, m'a touché, c'est foutu
    Elle a les yeux revolver, elle a le regard qui tue
    Elle a tiré la première, elle m'a touché, c'est foutu »



    Oh mon dieu, vraiment c'était dûr de s'empêcher de rire, bref fallait penser à autre chose, je me balançais un peu en chantonnant la musique, non...Non je n'essayais pas de la provoquer, bon juste un peu. Puis bon qu'est-ce qu'elle pouvait faire contre une tueuse à gage pyromane, oui j'aimais beaucoup mettre le feu aux personnes qui m'agressaient directement sans que je ne fasse rien. Mince quoi j’avais une journée vraiment pourrie, mais qu’est-ce que j’avais pu faire à dieu pour qu’il m’en veuille comme ça, mince alors.

    Journée pourrie...Soirée pourrie...Puis... qu'est-ce qu'il allait encore m'arriver, Ezequiel qui vient et qui me demande de l'épouser...mince je m'égare et ça c'était loin d'être pourri... Elecktra, rougis pas. Ah mais c'est vrai je ne peux pas rougir. Tiens en passant à Ezequiel, je trouve qu'ils avaient une chose dans le regard assez identique je ne sais pas... Non Ezequiel aurait-il de la famille... Imagine qu'il soit marié. Non Ezequiel infidèle ce n'était pas possible, puis je ne savais presque rien de lui, même pas son âge, vous vous rendez compte, la seule chose que je connaisse sur lui c'est son nom de famille « Necross ».

    Je me demande combien de temps ça fait que Monsieur Ezequiel est immortel et comment cela avait t-il pu arriver. Je m'étais jamais posé la question...A vrai dire... si une fois, mais je n'ai jamais eu la réponse, il faut dire que je ne la lui ai jamais posé, mince mais comment cela se faisait qu'à chaque fois mes pensées dériver sur Ezequiel, flute à la fin, 'tain je n'imagine pas si un jour il s'amuse à me lire dans les pensées, sérieux je pourrais partir en courant.

    Mon dieu la jeune femme, se mit à faire de grandes enjambées vers moi, elle voulait ma mort ou quoi? Ouh là ma petite main se mit à picoter, avant-garde de la main "lance flamme". Si elle continuait à cette allure elle allait finir carbonisée comme un poulet roti...Hum un barbecue... ça fait longtemps que j'en n'ai pas mangé, merci Ezequiel.

    Bref je me levai de ma petite balançoire, sortis ma cigarette et l'allumai. Eh oui un grand signe de stress venait de me faire perdre mes pensées. Je refermais ma veste, car même si je ne sens pas le froid, j'aimais rester avec mes vieilles habitudes. Je gardai un oeil sur la demoiselle, avec son air haineux et son regard à l'Ezequiel, merde mais c'est fou qu'ils sont le regard troublant, enfin Ezequiel était plus beau, normal c'était un homme... Bref je m'arrête là.



    Ezequiel Darling forever, love you
    Copyright Avatar Soft Hemingway



      Dernière édition par Elecktra Summer le Lun 17 Mai - 2:51, édité 3 fois
      Revenir en haut Aller en bas
      Voir le profil de l'utilisateur http://vamp-city.forum2ouf.com
      Serena C. Wolfe
      Queen Of Night • Si j'étais la méchante dans l'histoire ?

      avatar



      ● Copyright : ©CHERRYLIPS & © freeze

      ● Age : 27

      ● MODIFY ? : Elle a volontairement contracté le virus. Ne voulant plus vivre dans l'ombre.

      ● JOB : Elle est pas la cigale dans la fameuse fable.

      ● LOGEMENT : Pour l'instant sans logement.

      ● YOUR FEAR ? : Un peur de perdre à nouveau une personne cher.

      ● YOUR DREAM ? : Un rêve qu'un mort ressuscite ?
      Elle en a aucun pour l'instant.


      MY LIFE
      ● A SECRET ?: C'est un secret!
      ● BOOK OF THE CHARACTERE:




      MessageSujet: Re: Strange night (Pv Sérèna et Ezequiel ) Mar 16 Mar - 21:20

      Il y avait une chose qui clochait dans ces pensées. Une grosse chose, comment elle pouvait être là aujourd'hui si elle s'était fait décapiter ? Ce fait la perturbait. Son regard menaçant devenait impassible. Lunatique ? Oui de toute façon, cela ne changeait rien ! Elle lui avait volé son oncle. Mais comment elle pouvait en vouloir à une personne qui ne savait pas toute l'histoire de sa famille. Un regard sans expression, c'était légèrement bizarre. Serena avait une grande envie de partir pour éviter quoi ce soit. Elle ne la craignait pas du tout, mais elle l'avait troublée au plus haut point. Comment elle pouvait autant ressembler à cette peinture ? Une femme qui avait fait le malheur de sa famille. Quoi que ? Cela restait à voir ? Son malheur et celui de sa mère, oui. Ce n'était vraiment pas correcte de ça part. Mais sa bouche bougea pour prononcer des mots qui sortirent sans difficulté.

      ■ Qui t'as transformé ?!?

      Tout dépendait de la personne, on pouvait le prendre comme soit une agression, soit de l'étonnement, mélangé avec un peu de colère. Bizarrement, au fond, elle se demandait si cela n'était finalement pas une coïncidence. Son oncle ne l'avait peut-être jamais rencontré, voir jamais connu. Cette histoire la hantait et la dévorait de l'intérieur. Il n'avait jamais cherché à les voir ou à donner un signe de vie. Sa mère aurait tout donné pour pouvoir lui dire au revoir, lui dire qu'elle l'aimait comme une soeur aime son frère protecteur. Les liens du sang faisaient qu'aujourd'hui elle recherchait une trace de son passé dans la vie actuelle. Mais finalement qui elle était ? Au bout de centaines d'années sur terre ? Rien. Tout ce qu'elle avait connu n'existait plus, tous ses souvenirs étaient là. Elle vivait presque dedans, dans le passé où Carlisle était là dans les jardins en train de la courtiser, sa mère qui lui donnait une éducation, qu'elle utilisait aujourd'hui pour, comment dire, rester humain et avoir une discussion un peu près normale.

      C'était ridicule. Cette femme était la cause de tout ce remue-ménage dans sa vie, pas celle qui avait été devant elle, mais celle qui était morte. Elle s'en voulait à elle-même d'être restée envie depuis aussi longtemps. Elle avait tout perdu cette nuit là. Il est mort. Un épisode de sa vie était terminé. Mais son coeur lui réclamait une vengeance qu'il ne pourrait jamais exister. Faire souffrir son oncle ? Oui, c'était un moyen après tout, comment il avait pu être envie toutes ses années sans jamais avoir eu de remord ? C'était ces sentiments. Et la clé de sa vengeance, elle la tenait. Un sourire se dessina tout d'un coup pour disparaître. Si elle faisait ça, c'était une part d'humanité qui disparaîtrait pour toujours et si elle ne le faisait pas, elle pourrait le conserver et refaire sa vie et oublier son histoire, par la même occasion. C'était un choix assez dure qui se présentait devant elle : la tuer ou la laisser vivre ? Serena savait que la personne devant elle pouvait la tuer si elle avait la technique, mais au moins elle serait morte. Ses pensées disparurent, ne voulant même pas savoir la réponse. Elle tourna les talents, pour partir dans une autre direction, mais pas dans celle de la personne qu'elle voulait au début tordre le coup. Il valait mieux qu'elle l'évite.

      Son humanité l'avait pour l'instant remporté. Son acte de renonce était pas une défaite pour elle, mais cela avait un peu un « self-control ». Ayant bien réussi à se maitriser, elle avait appris quelque chose à la vie après tout. Mais elle se demandait si la personne allait insister ou protester ? Non, il n'y avait pas de quoi. Elle se retourna quand même pour observer son regard, son visage pour une dernière fois. Serena n'exagérait pas au point que cela soit une défiguration, désirant que sauvegarder ce visage, comme un de ses ordinateurs chéri le ferait.



        You plead with me, shout, scream, tell me I'm staying
        I know I know I know.
        I'm still your love.
        Back from the last place that I wanted to fake you.
        Laugh with me, shout, scream, now tell me you're staying.
        I know I know I know.
        You're still my love.
      Revenir en haut Aller en bas
      Voir le profil de l'utilisateur
      Elecktra Summer
       I can almost see your smile Feel    the warmth of your embrace

      avatar



      ● Copyright : (c)GM* -Artistic

      ● Age : 30

      ● MODIFY ? : Oui, j'ai fait la mutation

      ● JOB : Tueuse à gage

      ● LOGEMENT : Dans mon appartement

      ● YOUR FEAR ? : Te perdre ...

      ● YOUR DREAM ? : Mon âme en paix ?


      MY LIFE
      ● A SECRET ?: ...Pourquoi le dire ?
      ● BOOK OF THE CHARACTERE:




      MessageSujet: Re: Strange night (Pv Sérèna et Ezequiel ) Dim 28 Mar - 22:40

      Respire ....Respire encore, je garde mon self control. En supplément la demoiselle me parle avec agressivité, mais mince qu'est-ce que j'avais fait pour quelle m'agresse d'une telle manière. Puis comme si j'étais assez stupide pour révéler le nom de mon créateur, il manquerait plus que je dévoile tout sur ma vie privée tiens.

      - En quoi cela vous concerne ?

      Bah si elle a cru que je répondrais c'est raté. Puis quoi encore j'ai l'impression d'être une personne monstrueuse et à tuer à ses yeux. Comme si de savoir qui m'avait vampirisé allait lui apporter quelque chose, ce soir j'avais de quoi me prendre la tête. Journée à la mords-moi le nœud, et la une gonzesse vient me harceler pour je ne sais quelle raison. Bon j'avoue je grossis un peu les choses, mais bon franchement y avait de quoi péter un plomb. Peut être qu'elle connaissait quelqu'un qui me ressemblait ou bien quelque chose dans ce genre-là.

      Si j'avais répondu "Ezequiel", qu'aurait-elle fait, me tuer ? Haïrait-elle autant Ezequiel autant que moi ou l'aimerait-elle autant que je l'aime, bah quoi je ne connais presque rien de la vie d'Ezequiel j'ai vraiment de quoi me poser des questions. Avait-il eu une famille ? Avait-il été marié ? Avait-il eu des enfants ? Je me demande bien comment il est devenu vampire, peut-être qu'il est plus vieux qu'il n'y fait paraitre. Mince alors, je ne connais presque rien de mon créateur y a de quoi flipper parfois.

      Que lui il sait quasiment presque tout de moi, mince parfois je pense trop, j'espère vraiment qu'il ne sait pas lire dans les pensées, car un jour il est fort probable que je me fasse griller. Je me demande comment je réagirais face à Ezequiel, bon en tout cas je ne pourrais pas rougir ce n'est pas plus mal d'être vampire finalement. Je regardais la jeune femme qui avait l'air d'une vraie furie, mes mains commencaient à rougir en signe d'avant-garde, en espérant que je ne fasse pas cramer la balançoire.

      Je me demandais qu'est-ce qui arriverait si on venait à me tuer ? Ezequiel referait sa vie, les filles continueraient peut-être à faire notre boulot actuel. La vie continuerait comme si je n'avais jamais existé. Comme si quelqu'un allait pleurer ma disparition! Mince j'avais les idées bien noires ce soir, je ne sais vraiment pas pourquoi à chaque fois que je pense à Ezequiel je finis par déprimer, peut-être dû à son absence ? Ça c'est sûr, bref je me levai de la balançoire et fixai la jeune femme attendant une réaction de sa part.



      Ezequiel Darling forever, love you
      Copyright Avatar Soft Hemingway



        Dernière édition par Elecktra Summer le Lun 17 Mai - 2:51, édité 2 fois
        Revenir en haut Aller en bas
        Voir le profil de l'utilisateur http://vamp-city.forum2ouf.com
        Ezequiel Necross
        *Endless Love, Her Evil Angel*

        avatar



        ● Age : 33

        ● MODIFY ? : J'ai effectivement été atteint par le virus

        ● JOB : Employée à la mairie, pour rester modeste

        ● LOGEMENT : ROSALY'S

        ● YOUR FEAR ? : Te perdre de nouveau mon amour...

        ● YOUR DREAM ? : Que tu me reviennes...


        MY LIFE
        ● A SECRET ?: ...
        ● BOOK OF THE CHARACTERE:




        MessageSujet: Re: Strange night (Pv Sérèna et Ezequiel ) Mer 14 Avr - 2:35

        La vie n’est pas un long fleuve tranquille, surtout lorsque je regarde en arrière. Ma vie humaine passe encore. Mais depuis que j’ai rencontré Lucifer. Je peux carrément dire que ma non-vie ne sera jamais un long fleuve tranquille. Certains diraient que je suis maudit avec tout qui m’est arrivé, tous ceux que j’ai côtoyés, tous les crimes que j’ai commis dans le passé. D’autres m’assuraient que l’immortalité est une bénédiction, sans compter ou bien au contraire en comptant les inconvénients de tous ceci, comme : Notre bestialité incontrôlable au début de notre transformation, puis qui se tapis au fond de nous prêt à sortir au moment ou on s’y attend le moins. Ou bien cette manière qu’a le sang de nous enivrer, contrôlant tout nos sens et nous menant parfois à commettre l’irréparable.

        J’entends souvent les vampires me raconter leur "éveille ", que rien n’est comparable à leur première fois. Et je peux sentir leur sentiment à travers le lien télépathique, presque voir des souvenirs de ce moment particulier. Et souvent j’ai envie de dire : "Rien n’est comparable à quand on à été le premier. Et je peux assurer que ce n’est que pure vérité. Moi, le pilier de cette race qui ne devrait pas exister, je peux vous le dire avec certitude que ces sentiments que vous aviez ressentie n’est rien comparer a ce que moi j’ai gouté… "

        Parfois je me demande ce qui arriverait à cette race si je venais à disparaitre… Continuerait-elle à se perpétuer ou mourrait-elle avec moi ? Poussière tu as été, poussière tu redeviendras et pour l’instant je ne suis pas encore devenu poussière…C’est horriblement égocentrique comme pensé… J’en ris. Les nuits aussi sombres que celle-ci amène toujours des pensées noires. Heureusement que je ne suis pas suicidaire

        J’observe un instant le ciel tandis que mes pas me mènent vers le parc, lieu silencieux à cette heure. J’aime m’y promener parfois et laisser vagabonder mes pensées, je ne suis plus vraiment le chef de la famille Necross à ces moment là. Mais juste moi Ezequiel. Plus aucune responsabilité pendant une heure, plus de secret ou de famille à protéger, juste moi et ma compagne de toujours la lune. Je deviens alors un Vampire comme les autres, si je puis dire. A pensé que je serai un jour un Vampire comme les autres. Tsss… Impensable. Je sais bien que je suis hors normes. Non, non pas à cause de mon pouvoir, mais pour d’autre raison bien plus profonde. Lucifer viendra peut être un jour demandé rétribution et rien que cela fais de moi un être à part. Une aberration ? Enfin, je fais avec ce que j’ai et c’est déjà bien.

        Mes réflexions ténébreuses files à travers la nuit sans pouvoir être réellement arrêté, jusqu'à ce qu’elles ne heurtent des sentiments violents et envahissants… La haine, mêlée à l’abandon et à une vive douleur. Emotions étouffante, je grogne avant de reprendre un contrôle partiel sur mon empathie, j’inspire un instant avant de suivre en courant cette sensation, afin de trouver le vampire qui l’émet, car pour qu’elle soit aussi violente, je ne doute pas que c’est un vampire. Celle des loups est plus bestiale et celle des humains moins… féroce. Et quelque soit le pourquoi de ce sentiments, il faut éviter les incident fâcheux qui entrainerait des problèmes sans précédent. Je presse le pas. Et voila, le Ezequiel Necross chef de famille vampire et maire-adjoint de la ville est revenu… Pfff.

        Le paysage défile sous mes yeux, j’arrive non loin de la place ou se situe la balançoire. Je t’aperçois alors, Elecktra, ma bien-aimée. Je grogne de nouveau, j’aurais due m’en douter. Tu as un don pour de foutre dans les pires situations, en particulier quand je suis dans les parages. Je m’arrête à quelques mètres de toi et de ton… Adversaire ? Elle est dos à moi, à sa posture et à ces courbes je ne doute pas que c’est une femme. Je m’avance nonchalamment jusqu'à vous, ma main gauche dans ma poche, je m’arrête face à toi. Je plonge mes yeux dans les tiens, caresse furtivement ta joue avec ma main avant de me tourner vers l’autre strige présente dont émane ces émotions belliqueuses et qui m’ont attiré jusque là.

        Je suis alors stupéfait pour ne pas dire ébranlé, mes yeux s’écarquillent doucement d’étonnement, je retiens nettement mon souffle alors que j’observe l’inconnue. Est-ce possible ? Est-ce vraiment toi…

        « Gaëlle ?! »


        Susurrai-je comme pour rendre la chose tangible. J’avance vers elle d’un pas incertain comme-ci j’avais peur qu’elle disparaisse, et c’est le cas. J’ai peur que ce ne soit qu’un mirage. Que je me fourvoie. Suis-je devenue fou ? Je déglutie, m’arrête à quelque pas d’elle, ma main se lève et je caresse sa joue du bout des doigts, afin de rendre cette rencontre concrète. Je sens sa peau douce et chaude (?) sous la pulpe de mes doigts, je les retire vivement comme-ci je m'étais brûlé en entrant en contact avec sa peau.

        « Impossible ! »

        M’entendis-je dire d’une voix altérée. Impossible, mais vrai, je cherche alors des différences entre Gaëlle et cette femme. Car pour moi il est impensable qu’elle soit devenue l’une des notre, qu’elle soit devenue comme moi… Gaëlle ma chère petite sœur, ma préférer parmi ceux que j’appelais "ma famille " lorsque j’avais encore quelque chose d’humain. Non, quand j’étais humain… Non, maintenant que je l’observe plus attentivement, je peux voir des différences, difficile à voir certes, mais bien présente. Je vois bien que ce n’est pas elle. Quelque part je suis soulagé, car je n’ai pas damné ton âme indirectement petite sœur et d’autre part je suis triste, car ce n’est pas toi. Et j’ai cru pendant un instant… Peu importe ce que j’ai cru. Car une question reste en suspend…

        « Qui êtes vous par l’enfer ? »


        ]Folie pour folie, prenons les plus noble.[
        Revenir en haut Aller en bas
        Voir le profil de l'utilisateur
        Serena C. Wolfe
        Queen Of Night • Si j'étais la méchante dans l'histoire ?

        avatar



        ● Copyright : ©CHERRYLIPS & © freeze

        ● Age : 27

        ● MODIFY ? : Elle a volontairement contracté le virus. Ne voulant plus vivre dans l'ombre.

        ● JOB : Elle est pas la cigale dans la fameuse fable.

        ● LOGEMENT : Pour l'instant sans logement.

        ● YOUR FEAR ? : Un peur de perdre à nouveau une personne cher.

        ● YOUR DREAM ? : Un rêve qu'un mort ressuscite ?
        Elle en a aucun pour l'instant.


        MY LIFE
        ● A SECRET ?: C'est un secret!
        ● BOOK OF THE CHARACTERE:




        MessageSujet: Re: Strange night (Pv Sérèna et Ezequiel ) Dim 18 Avr - 2:31

        Comment pouvait-on deviner dans quel état d’esprit elle était ? La jeune femme voulait partir mais son interlocutrice ne l’avait pas compris. Elle lui aurait laisser la vie sauve, qui disait qu’elle était plus forte ? Sa haine et sa colère. Les traits de son visage se durcirent. Comme si elle n’attendais pas une réaction de la part de la jeune « femme » en face d’elle, elle avait un monstre. La raison de leur abandon, ce sujet si cruel lui rappelait sa vie passé quand elle était avec sa mère et Carlisle. Comme elle aurait voulu mourir cette nuit d’hiver. Quoi que ? Elle n’aurait pas pu voir une dernière fois et passez plus de temps avec lui. Un long soupir sortit de sa bouche. Blasée et en colère ? Elle ferait tout pour rester le plus humain possible, ne voulant pas retrouvé la bête qui avait été lachée un temps. Serena avait l’impression d’avoir changé. La rancune, la colère inondaient son âme. La luxure était un de ses jeux préférés où était donc passé la fille qui courait et s’amuser. Elle était morte en même temps que sa mère. Sa mère était morte quand elle était petite ? Non, mais les histoires qu’on lui avait raconté d’avant quand tout c’était passé. Elle était heureuse.

        Elle bougea sa tête de gauche à droite, pour retrouver ses pensées. Il ne fallait plus qu’elle pense à ça. Elle avait fait des rencontres deux humains pouvant changer sa conception du monde. Alors pourquoi son cœur lui criait vengeance et frustration ? Elle avait un moyen de venger sa mère, de faire souffrir la personne qui l’avait fait naître dans un monde triste et que triste.


        Mais une chose ce produisit…
        Est-ce que c’était vrai ?

        Un autre vampire venait de rentrer en jeu, un jeu minable et pathétique. Pessimiste ? oui elle l’était. Mais si elle aurait eut un cœur, il aurait fait un bond. Sa colère exposa au fond d’elle. C’était lui. L’être damné qui avait lâchement abandonner sa famille, l’égoïste ! Si elle aurait pu pleurer. Elle l’aurait fait. Mais elle brûlait de l’intérieur. Elle ferma son poignet. Mais elle fut surprise de son regard qu’il avait posé sur elle, comme s’il avait vu un fantôme. Une hantise du passé se passait qu’il avait lâchement abandonné. Il s’approcha d’elle pour poser doigts sur son visage. L’impression que sa peau rentrait en ébullition en son contact. Elle recula de deux pas, en arrière, comme si elle allait fuir. Soudainement elle avait toujours chercher à le rencontrer, mais maintenant qu’elle touchait au but. Elle avait envie de fuir. Des mots sortirent par réflexe de sa bouche.


        ■ Je t’interdis de mettre ta main sur moi.

        Il lui posa une question au quel ? Elle s’y attendait et comment lui dire qui elle était. Elle reprit son souffle en se calmant un petit bout de temps. Et s’il le fait d’avoir abandonner sa famille le ronger ?

        ■ Qui suis-je ? Gaëlle ? Rose ? Ou encore la réincarnation d’une personne de ta famille que tu as lâchement abandonné. Mais tant de question pas intéressante, tu veux une réponse ? Si je te disais que je suis Serena Wolfe, ça te dit rien. Mais si je dis ma véritable identités. Je pense que tu serais surpris. Je suis Catherine Necross. La fille de Gaëlle. Donc bravo, tu étais presque au but.

        Son visage devint froid. Comment il avait pu les laisser comme ça, seul ?


          You plead with me, shout, scream, tell me I'm staying
          I know I know I know.
          I'm still your love.
          Back from the last place that I wanted to fake you.
          Laugh with me, shout, scream, now tell me you're staying.
          I know I know I know.
          You're still my love.
        Revenir en haut Aller en bas
        Voir le profil de l'utilisateur
        Elecktra Summer
         I can almost see your smile Feel    the warmth of your embrace

        avatar



        ● Copyright : (c)GM* -Artistic

        ● Age : 30

        ● MODIFY ? : Oui, j'ai fait la mutation

        ● JOB : Tueuse à gage

        ● LOGEMENT : Dans mon appartement

        ● YOUR FEAR ? : Te perdre ...

        ● YOUR DREAM ? : Mon âme en paix ?


        MY LIFE
        ● A SECRET ?: ...Pourquoi le dire ?
        ● BOOK OF THE CHARACTERE:




        MessageSujet: Re: Strange night (Pv Sérèna et Ezequiel ) Dim 18 Avr - 3:46

        La jeune femme avait l'air en perpétuel combat avec elle-même, je me demandais bien pourquoi, elle avait l'air si paisible pourtant.. jusqu'à ce qu'elle m'aperçoive, hélas pour elle et pour moi. Je n'eus même pas le temps de terminer ma cigarette tranquillement qu'une présence assez imposante venait d'alerter mes sens. Voilà, jamais deux sans trois, manquait plus qu'une troisième menace, je me demandai bien à qui nous allions avoir affaire cette fois-ci. La silhouette s'avança assez me permettant de reconnaitre la silhouette de ....Ezequiel. Décidément c'était vraiment mon jour de chance.

        Je me rassis sur la balançoire à sa vue, il se dirigea vers nous, avec toujours sa belle prestance, mince comme si j'avais besoin de ça maintenant. Mon regard ne quitta pas le sien, suivant ses faits et gestes, non je n'admirais pas un tableau, mais l'effet était le même. Il me frôla et me provoqua un sursaut, mince quoi, j'avais vraiment besoin de ça maintenant, j'avais vraiment envie de rentrer chez moi à cet instant là. Mais imaginez ma surprise quand il s'approcha de la demoiselle et eut un geste délicat à son égard, c'était la première fois que je voyais Ezequiel faire ça.

        D'ailleurs je faillis tomber de ma balançoire, franchement heureusement que j'avais des réflexes rapides. J'étais là, à regarder Ezequiel qui discutait avec la jeune femme. Gaëlle ? C'est qui ? Je crois qu'Ezequiel était le plus compliqué des hommes, j'ai le don de me mettre dans des situations franchement, et d'aimer les hommes les plus compliqués de la Terre entière. Je terminai ma cigarette avant que la situation où nous étions, enfin où ils étaient, car cela ne me concernait pas du tout, commença à chauffer. Piouf c'était trop pour moi d'un coup là, deux solutions étaient à ma disposition, partir ou rester et rigoler de la situation. Voir Ezequiel plus étonné que je l'étais, quand je l'ai rencontré, il y a de ça quelques semaines, était assez drôle à voir.

        Je me demandais bien qui était la jeune femme pour lui, mon dieu.. Non n'imaginons pas le pire, franchement je lui vois des maîtresses partout, oh mon dieu je deviens parano. Stop les fabulations, j'espère qu'il était assez occupé, car il a un don de lire dans mes pensées celui-ci, maintenant je me méfie. Je me levai et décidai de tirer ma révérence, quoi je n'allais pas rester là à m'occuper des affaires d'Ezequiel, je ne pense pas qu'il soit en grand danger, sinon ça ferait un moment qu'Ezequiel l'aurait tuée. Puis mince la curiosité est un vilain défaut j'avoue, mais je me demande bien ce qu'il s'était passé dans la vie d'Ezequiel. Puis enfin une raison de découvrir qui était cette mystérieuse femme, une maitresse... Une ancienne conquête... Sa fille ... Ou bien sa cousine, enfin un truc dans ce genre-là.

        Je fermai un peu plus mon manteau, et décidai d'allumer encore une cigarette, me posai sur la balançoire, puis commençai à me balancer, mon regard posé sur mes pieds. Écoutant leurs récits, enfin si on peut appeler ça un récit, mon regard se porta encore une fois sur la jeune femme, quand celle-ci repoussa violemment sa main, je pouffai de rire, j'avoue que ça a été plus fort que moi cette fois-ci, et j'avoue que je ne pus m'empêcher d'ajouter quelques mots, je crois que j'aurais mieux fait de me taire, mais franchement là c'était drôle.

        - Tiens Ezequiel, pour une fois qu'une femme te résiste.

        Merde... J'aurais dû me taire sur ce coup-là je crois.



        Ezequiel Darling forever, love you
        Copyright Avatar Soft Hemingway



          Dernière édition par Elecktra Summer le Lun 17 Mai - 2:50, édité 3 fois
          Revenir en haut Aller en bas
          Voir le profil de l'utilisateur http://vamp-city.forum2ouf.com
          Ezequiel Necross
          *Endless Love, Her Evil Angel*

          avatar



          ● Age : 33

          ● MODIFY ? : J'ai effectivement été atteint par le virus

          ● JOB : Employée à la mairie, pour rester modeste

          ● LOGEMENT : ROSALY'S

          ● YOUR FEAR ? : Te perdre de nouveau mon amour...

          ● YOUR DREAM ? : Que tu me reviennes...


          MY LIFE
          ● A SECRET ?: ...
          ● BOOK OF THE CHARACTERE:




          MessageSujet: Re: Strange night (Pv Sérèna et Ezequiel ) Dim 25 Avr - 8:01

          Gaëlle a eut une fille… Gaëlle a eut une fille… Gaëlle a eut une fille… Et c’est une des notre… Je n’arrive pas à y croire. Non vraiment pas. Comment cela à put… J’ai damné l’âme de ma nièce indirectement… Je déglutis. Mais putain par l’enfer qu’est ce qui a bien put se passer ? Ces mots me touchent, me heurtent, me frappent comme une lame aiguiser à diverse endroit de mon corps mais particulièrement sur mon cœur mort. J’ai abandonné ma famille… Est-ce vraiment ce que pensais Gaëlle ? Que je les ai abandonné ? Je contrôlais à peine ce que j’étais… J’avais tant de haine et de colère envers nos parents… je les aurais tous tué… Quelques part je les ai protégé et voila le résultat.

          Mon passé viens me hanté. Ma nièce est là, face à moi, presque l’exacte réplique de cette sœur que j’ai tant chérie et me reprochant mes actes… Je passe ma main dans mes cheveux, en cet instant j’ai l’impression de ressentir le poids de toutes ces années d’errance sur mes épaules. Je me tourne vers Elecktra alors qu’elle fait un commentaire plutôt désagréable, je ne peux m’empêcher de laisser un grondement de frustration rouler dans ma gorge. Je me tourne à demi et les regardes tour à tour, un millier d’émotions me traverse…Je montre mes crocs tant je suis énervé, frustré, lasse, surprit…

          « Tu ne sais pas de quoi tu parles Elecktra… »


          Dis-je d’une voix sourde, grave, alors que ma rage était contenue. Je pose mon regard sur… la fille de Gaëlle. Je n’arrive toujours pas y croire… Vraiment :

          « Et toi… Que sais-tu réellement de toute cette histoire ? Rien ! Absolument rien… Tu n’étais même pas née. Je suppose que Gaëlle t’as raconté les divagations de mon très cher… Géniteur. »

          La colère cuisante de ce passé si lointain et si proche me revient. Tout est de leurs fautes… Et quoique Gaëlle ai dit… Je devais partir :

          « Tu ne sais pas ce qui est arrivé… ce qui M’est arrivé. Ce que j’ai enduré… C’est mes géniteurs qui m’ont abandonné… Pas le contraire. »


          Je ne peux m’empêcher de lui crier ces trois derniers mots, mes yeux jusqu’ici brun on probablement due devenir d’un noir d’encre. Que sait-elle pour venir me juger de la sorte. Elle n’a pas rencontré Lucifer elle ! Elle n’a pas été tenté de tuer ses sœurs elle ! Elle n’a pas été tentée par l’odeur et la douceur enivrante de Gaëlle… Si tentante que cela faisait mal. Non elle ne sait rien absolument rien. Que sait-elle de la haine qui m’a broyé le cœur durant tant d’année ? Rien ! Elle n’était pas née…

          « Tu crois avoir le pouvoir de venir et me juger de la sorte ? Tu crois pouvoir venir et me dire que les choses ont été difficiles pour vous ? »

          Demandais-je d’une voix faussement doucereuse alors que je contenais ma colère. Je sais que le noir de mes yeux à laissé place à un gris métallique Que sait-elle ? Rien ! Absolument rien, je m’approchai d’elle plongeant mes yeux dans les siens :

          « Et pour moi ? Crois tu que les choses ont été simple ? »


          Dis-je les dents serré. Ma famille… La famille Necross est morte depuis des années et pourtant le passé viens encore me hanté… Si je pouvais encore pleuré… Peut être que je l’aurais fait… Je sais que mon pouvoir écrasant échappe en cet instant à mon contrôle… Que cette bête que j’ai refoulée en moi depuis tant de temps s’agite essayant de percer la carapace, la prison qui l’entoure… Je sais que les faible vampires des alentour doivent sentir ma présence, certains doivent surement suffoquer. Mais qui puis-je ?

          Famille que tu as lâchement abandonnée… Ces mots résonnent dans mon esprit tandis que je recule de quelque pas. Un rire glacial franchis mes lèvres alors que cette puissance que je contrôle si bien d’habitude m’échappe un peu plus…

          « Famille que j’ai lâchement abandonné… C’est la meilleure… As qui crois-tu parlés au juste chère, très chère nièce… Que crois tu que je suis exactement ? »


          Dis-je alors dans un français impeccable, alors que mes yeux devaient virer à un gris-blanc inquiétant... Le français, ma langue maternelle… La langue que j’aime, elle coule comme du miel sur ma langue acéré. La France mon pays, il me manque… Je me sens comme un étranger ici parfois et je l’entends appeler le fils que je suis à revenir en son sein… Pourtant en cette instant c’est la colère qui s’éveille… N’est il pas ironique que je l’exprime en français ?

          « Alors Catherine ? Peux tu répondre à cette simple question pour ton. Ô combien lâche. Petit oncle ? »

          Dis-je toujours en français avant de faire claquer ma langue contre mon palet. Va-t-elle pouvoir répondre ?


          ]Folie pour folie, prenons les plus noble.[
          Revenir en haut Aller en bas
          Voir le profil de l'utilisateur
          Serena C. Wolfe
          Queen Of Night • Si j'étais la méchante dans l'histoire ?

          avatar



          ● Copyright : ©CHERRYLIPS & © freeze

          ● Age : 27

          ● MODIFY ? : Elle a volontairement contracté le virus. Ne voulant plus vivre dans l'ombre.

          ● JOB : Elle est pas la cigale dans la fameuse fable.

          ● LOGEMENT : Pour l'instant sans logement.

          ● YOUR FEAR ? : Un peur de perdre à nouveau une personne cher.

          ● YOUR DREAM ? : Un rêve qu'un mort ressuscite ?
          Elle en a aucun pour l'instant.


          MY LIFE
          ● A SECRET ?: C'est un secret!
          ● BOOK OF THE CHARACTERE:




          MessageSujet: Re: Strange night (Pv Sérèna et Ezequiel ) Dim 25 Avr - 20:42

          Ses yeux ne la quittait pas . La jalousie, oui, elle l’avait connue. La crainte, oui, elle l’avait connue. Ses yeux se fermèrent en écoutant son oncle qui déblatérait et fuyait la réalité. Il avait disparu sans donné de nouvelle, passé pour mort ? Une scène de sa chère enfance l’avait marqué. Sa mère malade d’inquiétude devenant de plus en plus folle, sa pauvre mère à la santé fragile était morte aujourd’hui. Celle qui lui avait donné la vie était morte. Sa mère qui avait changé avec les années passés, l’ayant revue après sa mort. D’abord, ça avait été son frère, après sa fille. Elle ne voulait pas l’abandonner. Sa mère avait une odeur si délicieuse. Ses pieds l’avaient conduit vers son lit pour baisser sa tête et l’embrassait sur le front. Elle était comme un rêve pour les deux personnes les plus chers à son époque. Elle revenait chaque printemps la voir, pour être le plus possible avec Carlisle. Mais une nuit, elle l’avait vu causé à une personne, puis pleurer. C’était comme si elle parlait à lui. Sauf qu’il n’y avait personne, absolument personne. Quand elle rentra, sa pensée fut confirmée en voyant sa mère pétée un câble. Elle avait été là tout le temps pour elle. De sa naissance à sa mort et après sa mort, même le jour de la mort de sa mère. Ses mains se plaquèrent sur ses oreilles pour ne plus écouter ses paroles qui était absolument fausse. Elle était là, elle ! Il l’avait abandonné et il fuyait ses responsabilités.

          Non, c’est pas possible.

          Un rire la prit, un rire la prit. Il avait tord. Il avait tord. Un sourire était sur ses lèvres, son comportement changea pour ressembler à celui de sa mère . Son sourire se changea pour être doux et tendre. Son cœur avait été briser de toute façon. Elle avait mal. L’image d’une personne vint dans sa tête. Un long soupir, toujours avec ce sourire, elle prit la parole. Son regard se redirigeait vers la jeune femme.

          ■ Donc c’est pour elle que tu nous a abandonné, ? Eléonore ? Elle est morte et tu as disparu. Tu dis que tu as été abandonné et ma mère, c’était quoi ? Un passe-temps ? Tu t’es fais abandonné et ma mère qui s’en est occupé, toi ?

          Son cœur se déchirait. Tout aurait été plus simple si elle aurait été tué, assassinée pour quoi de l’argent ? Elle n’avait su la raison précise du jour de sa mort. Tout était confus. Son créateur avait été là pour elle, pour commencer. Il était comme un père pour elle. C’est sur que si son créateur n’aurait pas été là, maintenant elle ne serait pas là.

          ■ Tu essaies de te décharger de cette ancienne responsabilité. Si vraiment la vie n’aurait pas été difficile, tu crois que aujourd’hui je serais là ? On m’a tué, une nuit d’hiver. Ma mère était déjà malade de t’avoir perdu, en me rajoutant sur le compte. Le sens de la réalité l’avait complétement perdu. La différence, c’est que j’ai risqué le tout pour aller la revoir, même si j’avais envie de goutter à son sang, goutter, non, même si j’avais envie de la tuer ! Tu as fait ça pour une femme ? Une lettre d’excuse ? Tu aurais du la tuer quand tout était encore en ton pouvoir. Tu n’aurais pas eut ce désagrément de causer à un membre de ta famille. Félicitation tu as retrouvée la femme de tes rêves ou tu ne l’as jamais quitté, peu importe.

          Sa bouche se fermait après ce discours après tout cela ne servait à rien, strictement à rien de parler. C’était le passé ! C’était le passé ! Un vide se fit sentir. Sa mère et Carlisle étaient mort. Il avait refait sa vie, mais pas elle. Comment avait-elle pu faire ça ! Temps d’année à être seule, il était sa seule famille, son oncle. Son envie de voir, ces mains autour du coup de cette femme se faisait sentir. L’envie de le voir souffrir, comme sa mère avait souffert, comme elle avait souffert. Il avait souffert comme elle avec Carlisle sauf qu’il y avait une différence. Il n’avait été là pour ses proches mourir. Enfin, ils n’étaient pas pareil. Si elle devait voir dieu, elle lui donnerait tout pour revenir au jour de sa mort pour pouvoir changer l’histoire, ce qui était comique après tout, dieu. Après tout ce n’était pas son histoire, pas sa destinée. Ses pensées lui disaient de fuir cette conversation. Non, c’était trop. Elle ne pouvait pas. Elle se retourna, ne voulant plus faire face à ça. Elle en avait marre, marre d’avoir haï son oncle, en réalité, c’était elle. Catherine n’avait jamais pu être là pour elle, mais lui oui.

          Confuse, coléreuse, pleureuse, trouillarde.

          Oui, elle avait eut peur de le rencontrer. De toute façon, il avait sa vie et elle rien. Un pas en avant, puis un autre, ça y est. Elle courait. Elle courrait pour le fuir, pour fuir le monde, sa vie. Elle regrettait le temps où tout était normale. Tout ce qui avait normale, où elle était seule. C’était pour ça qu’elle voulait le faire souffrir aussi. Sa haine grandissait au fond d’elle, comme la fois, où il était mort, la laissant et l’abandonnant.

          Pourquoi ? Vraiment ? Tu en es sûre ?
          Ça te convient ?
          Tu veux fuir, maintenant ?
          Stoppp…


            You plead with me, shout, scream, tell me I'm staying
            I know I know I know.
            I'm still your love.
            Back from the last place that I wanted to fake you.
            Laugh with me, shout, scream, now tell me you're staying.
            I know I know I know.
            You're still my love.
          Revenir en haut Aller en bas
          Voir le profil de l'utilisateur
          Elecktra Summer
           I can almost see your smile Feel    the warmth of your embrace

          avatar



          ● Copyright : (c)GM* -Artistic

          ● Age : 30

          ● MODIFY ? : Oui, j'ai fait la mutation

          ● JOB : Tueuse à gage

          ● LOGEMENT : Dans mon appartement

          ● YOUR FEAR ? : Te perdre ...

          ● YOUR DREAM ? : Mon âme en paix ?


          MY LIFE
          ● A SECRET ?: ...Pourquoi le dire ?
          ● BOOK OF THE CHARACTERE:




          MessageSujet: Re: Strange night (Pv Sérèna et Ezequiel ) Lun 26 Avr - 0:44

          Oh punaise, oh punaise, oh punaiseeeeeee ....Alors la vraiment, le cocotier, j'assistais à la plus tragique des scènes. En tout cas elle avait réussi là où je n'avais pas réussi, le déstabiliser avec succès. Le comportement d'Ezequiel me troubla je dois dire, c'était la première fois que je le voyais dans cet état là. En plus de me troubler, cela m'inquiétait, car on ne savait vraiment pas quelle réaction il aurait dans quelques minutes. Une vague de compassion venait me submerger, même si à chaque fois je cherchai la confrontation avec lui. Je ne pouvais nier les sentiments que j'ai à son égard.

          Quand la jeune demoiselle reprit la parole, sa voix venait de me glacer le sang, mais le pire c'est que ma haine montait de plus belle. Je ne savais vraiment pas de quoi ils parlaient, mais cela me mettait hors de moi. Eléonore ...Donc Ezequiel avait été amoureux dans sa vie, ouah quel choc, j'avoue que je ne m'attendais pas à ça, cela m'a fait l'effet d'une douche froide en plaine face. La jeune femme m'énervait vraiment, je commençai à perdre patience en me balançant de manière nerveuse, j'ouvris mon paquet de cigarettes ... ... Merde il m'en restait plus qu'une, je la prise nerveusement également, je savais qu'à ce moment précis mes yeux devaient se noircir et mes canines s'allongeaient.


          Merde, je commençais à perdre le contrôle de moi-même, punaise parfois je me demandais pourquoi j'avais ce côté protecteur, franchement je m'en passerais parfois. J'arrivais presque à sentir la brutalité des pensées d'Ezequiel, et j'avoue que là ça me mettait vraiment, mais vraiment en pétard. Puis la jeune femme continuait sont sermon à Ezequiel, puis la phrase quelle venait de déglutir dans sa rage lamentable venait de me heurter. Ecoutez moi ça « Retrouvé » comme si j'étais Eléonore sérieusement, MORT DE RIRE, j'avais envie de lui trancher la gorge maintenant. J'espère qu'Ezequiel ne me cache rien, sinon il va s'en souvenir de cette nuit.

          - Retrouvé, Quitté, Eléonore, Gaëlle cela en fait beaucoup d'un coup.



          Mon regard noir se dressa sur la jeune femme, comme un cobra dressé près à mordre et à jeter son venin. J'imagine qu'elle différenciait cette Eléonore et moi, vu la manière dont elle m'avait parlé quelques minutes auparavant. Je devais lui ressembler, merde Ezequiel m'aurait vampirisée et embrassée parce que je lui ressemblais, merde je ne comprenais rien, mais vraiment rien. Je décidai finalement de me taire cette fois-ci, si je commentais encore une fois je crois qu'Ezequiel perdrait son sang froid.

          Je regardai Ezequiel à son tour lui jetant un regard compatissant, qu'est-ce que je pouvais faire de plus à part me taire ? Surtout que c'était les affaires d'Ezequiel, s'il ne m'avait jamais parlé de sa famille c'est qu'il préfère garder ça pour lui et qu'il me considère comme une personne sans importance, en tout cas j'espère qu'il trouvera chaussure à son pied. Même si je ne n'étais sûre de rien, j'envisageais vraiment de prendre du large, j'en avais vraiment marre de me prendre la tête à savoir le pourquoi du comment, puis je ne voulais pas être un poids de plus pour lui. Après avoir écouté cette conversation j'avoue que mes pensées étaient chaotiques voire désastreuses, cela me donnait envie de déprimer, puis j'avais la haine et la rage ainsi que la tristesse mélangée à tout ça.

          Comment ne pas s'emporter quand celui qu'on aime perd le contrôle et qu'on ne peut rien faire à coté à part regarder. Mon regard se porta de nouveau sur le paysage en comptant à voix basse pour me contrôler, je pouvais même sentir les quelques flammes qui venaient de surgir entre mes doigts.

          « Vous croyez que si je la tue, Ezequiel m'en voudra à mort ? Mouai question débile »



          Ezequiel Darling forever, love you
          Copyright Avatar Soft Hemingway

            Revenir en haut Aller en bas
            Voir le profil de l'utilisateur http://vamp-city.forum2ouf.com
            Contenu sponsorisé










            MessageSujet: Re: Strange night (Pv Sérèna et Ezequiel )

            Revenir en haut Aller en bas
             

            Strange night (Pv Sérèna et Ezequiel )

            Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
            Page 1 sur 1

            Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
             :: AUTRES :: SUJETS TERMINES-
            Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit